Comment acheter des bitcoins : bitstamp.net

logo bitstampbitstamp.net est une place de marché de bitcoin. En créant un compte sur ce site, on peut acheter ou vendre des bitcoins aux autres utilisateurs du site.

Je conseille bitstamp, car il a suffisamment d’utilisateurs pour avoir une bonne liquidité, et le site est très simple à utiliser. De plus, c’est un des rares site qui ne demande pas de vérification de documents administratifs. (scan de la carte d’identité, etc… )

L’authentification en deux étapes

Google-Authenticator-iconIl faut tout d’abord s’inscrire sur le site, ce qui est très rapide. Je conseille ensuite d’activer immédiatement l’authentification en deux étapes qui permet un bon niveau de sécurité. C’est important, car un accès au compte bitstamp par un pirate lui permettrait de voler votre argent. Pour activer cette sécurité, il faut avoir un smartphone, sur lequel il faut installer l’application « Google Authenticator ».

Allez ensuite dans les paramètres de bitstamp (lien « settings ») et activer l’authentification en deux étapes (Two-factor authentication). On rentre ensuite la clé privée dans l’application « Google Authenticator », le plus simple est de scanner le code barre qui apparaît. Il est plus sûr d’imprimer aussi la clé sur un papier à conserver précieusement, pour le cas où vous perdriez votre téléphone.

Une fois que l’authentification en deux étapes est activée, il faudra mettre le mot de passe habituel et le code fourni par l’application « Google Authenticator » pour se connecter au compte, ce qui garantit une grande sécurité.

Transférer des euros sur le compte bitstamp.

euros billetsPour envoyer des sous sur le compte bitstamp, il faut faire un virement. Si vous êtes dans la zone euro (ou dans un autre pays de la zone SEPA) vous pouvez faire un virement SEPA depuis votre banque. Il faut vous renseigner auprès de votre banque pour savoir comment faire, c’est souvent possible simplement depuis le site en ligne de votre banque.

Pour savoir sur quel compte faire le virement, il faut cliquer sur le lien « deposit », remplir le formulaire, et ensuite les coordonnées bancaire du compte sur lequel faire le virement sont indiquées. Un code à mettre en commentaire est également donné. Il est très important de mettre ce code en commentaire de votre virement (sur le site de votre banque) , afin que bitstamp sache que l’argent vient de vous.

Ensuite il ne reste plus qu’à attendre deux ou trois jours, vous recevrez un email quand l’argent sera arrivé sur votre compte. Bitstamp convertit automatiquement et sans frais vos euros en dollars, pour que tout le monde utilise la même monnaie sur le site.

Acheter les bitcoins.

buy bitcoin bitstampC’est l’étape la plus simple. Il suffit de cliquer sur le lien BUY/SELL, de cliquer sur « buy bitcoin » et de mettre le montant en dollars que vous voulez dépenser pour acheter des bitcoins. L’achat se fera dans les secondes ou les minutes qui suivent, au prix du marché.

Gros bug dans le réseau bitcoin : Explications en français.

Cette nuit un gros bug est apparu dans le réseau bitcoin, un bug qui a bien failli découper le réseau bitcoin en deux, comme tranché par un sabre de samouraï !

Que c’est-il passé ?

En fait les « mineurs », qui vérifient les transactions en bitcoin, utilisent un programme, soit en version 0.7, soit en version 0.8. Normalement les deux programmes sont compatibles. Le problème c’est qu’une incompatibilité est apparu entre ces deux versions, et deux « blockchains » (chaînes de vérification des transactions) concurrentes sont apparues.

Du coup, le réseau a bien été coupé en deux pendant quelques heures, c’est à dire qu’on pouvait dépenser un même bitcoin deux fois, une fois sur le premier réseau bitcoin, et une fois sur le deuxième. Ceci dit, c’était en pratique difficile à faire, les transactions étant distribuées à chaque fois aux deux réseaux, il faut avoir de la chance pour réussir cette attaque. De plus, tout est rentré dans l’ordre depuis, puisque la décision a été prise très rapidement (en 25 minutes) de basculer sur la chaîne de la version 0.7.

Pour cela, il a fallu demander aux mineurs, (qui sont organisés en fermes de minages, ce qui a permis une plus grande réactivité) de rebasculer sur la version 0.7 du programme. Cela a permis à la chaîne de la version 0.7 d’avoir la majorité des mineurs, et donc d’être de nouveau considérée comme valide (au bout de quelques heures). L’autre chaîne est maintenant abandonné, et le réseau bitcoin est de nouveau unique.

Quelles conséquences ?

En fait ce découpage du réseau n’a pas eu de grandes conséquences, les transactions étant pratiquement toutes inscrites à l’identique dans les deux chaînes. La création de « fausses transactions » a quand même été un peu facilité pendant ce temps, c’est pourquoi certains marchands et certaines places de marché ont suspendu le paiement en bitcoin pendant quelques heures.

Donc :

  • pour les utilisateurs : aucun risque, mais un délai dans la vérification des transactions.
  • pour les marchands : un faible risque d’annulation des bitcoins reçu.

En gros, plus de peur que de mal. D’autant plus que cela a démonter la capacité de réaction et de correction très rapide des problèmes, alors que le réseau est décentralisé et qu’il n’y a pas de « chefs » pour prendre des décisions.

Et le cours du bitcoin ?

Bien sur, alors que les événements se déroulaient, les gens ont un peu paniqué, et le cours du bitcoin a chuté de plus de 20 % ! Le cours est ensuite remonté, mais est toujours 10 % plus bas qu’hier.

cours du bitcoin les 11 et 12 mars 2013 sur MtGox (en dollars)

Cours du bitcoin les 11 et 12 mars 2013 sur MtGox (en dollars)

Peut-être une bonne opportunité pour acheter ?

Plus d’explication en anglais sur reddit.

Introduction à la monnaie bitcoin. 

Bitcoin est une monnaie électronique décentralisée, qui permet de faire des échanges d’argent sans passer par le système bancaire. Le mode de fonctionnement de cette monnaie est assez spécial et donc un peu compliqué à comprendre au premier abord, mais à un potentiel important. Voila donc quelques explications sous la forme de questions-réponses.

Cet article a été écrit avec l’aide de quelques membres du Parti Pirate. Il est sous licence cc-by

Qui a créé le réseau bitcoin ?

Personne ne le sait ! Fin 2009, quelqu’un du pseudo de « Satoshi Nakamoto » a posté anonymement le concept du réseau bitcoin, et le logiciel client qui permet de le faire tourner. Il a ensuite répondu aux questions que les gens se posaient puis a disparu de la circulation. Certains pensent que « Satoshi Nakamoto » n’est en fait pas une personne, mais un groupe de personnes, car il serait très difficile pour une personne seule de créer ce programme très complexe et très bien pensé.

Qui le gère actuellement ?

Comme le réseau eMule, Bitcoin est un réseau P2P. Le réseau bitcoin n’a pas besoin d’être « géré », il fonctionne grâce à des milliers de personnes qui utilisent le logiciel client.

Cependant, il faut améliorer et corriger les bugs du logiciel client. Une équipe de développeurs ont repris le développement du logiciel. Le client bitcoin est un logiciel libre. Il est important de noter aussi qu’il existe plusieurs clients différents, qui utilisent le même réseau, de le même façon qu’il existe un seul web, mais des navigateurs différents.

y a-t-il une forme de modération ?

Non. Le fonctionnement du réseau est justement fait de telle façon que personne ne puisse intervenir sur le réseau. Une transaction bitcoin est irréversible, comme quand on donne de l’argent liquide à quelqu’un, elle est de plus vérifiée par tout un ensemble de pairs afin de s’assurer de sa légitimité (et ainsi empêcher la création de « fausse monnaie »). Pour changer les « règles du jeu » de bitcoin, il faut que la majorité des clients bitcoin valident le changement.

que peut-on acheter avec ?

Pour l’instant, il existe assez peu de personnes qui acceptent le bitcoin comme monnaie. Cependant, l’usage des bitcoins se répand, la plateforme de blogue wordpess.com, qui est le 22ème site le plus visité, accepte par exemple les payments en bitcoin. Voici une liste d’autres commerçants qui acceptent le bitcoin.

On peut aussi faire un don à Wikileaks avec des bitcoins, ce qui permet de passer outre

le blocage bancaire.

Il existe aussi un site, Silk Road, qui permet d’acheter toutes sortes de drogues en lignes, en payant en bitcoins.

De plus, certains magasins physiques peuvent aussi accepter les bitcoins. Par exemple, il y a un coiffeur qui accepte le paiement en bitcoin à Paris. TKlien

Potentiellement, n’importe qui pourrait commencer à accepter les bitcoins, s’il y trouve un intérêt. Et plus de gens l’utiliseront, plus il y aura d’intérêt à l’utiliser.

quel forme a mon porte-monnaie ?

Concrètement, en installant le logiciel, on se retrouve avec un porte-monnaie qui ressemble à un compte de banque en ligne.

bitcoin-600x393

En fait, ce qui constitue un porte-monnaie, c’est-à-dire la preuve que l’on possède les bitcoins, et qui permet de les dépenser, est une clé privée (un code qui permet de signer les transactions). Pour ne pas se faire pirater son porte monnaie, on peut par exemple imprimer la clé privée sur un papier, puis l’effacer de l’ordinateur ou utiliser des services spécialisés comme Bitcoin Armory.

Une pièce de 10 bitcoins en argent.

Une pièce de 10 bitcoins en argent.

Certains redonnent une forme physique aux bitcoins, en imprimant une clé privée dans une pièce ou dans une carte. Cela permet d’avoir des pièces ou des billets bitcoin. Pour récupérer l’argent sous forme numérique, il faut détruire la pièce et recopier la clé privée dans le logiciel bitcoin.

cela peut-il être converti en euros sonnant et trébuchant ?

Bien sûr !

Les bitcoins sont une monnaie qu’on assimile parfois à de l’or, car il y en a une quantité limitée, de par son design. En effet, il n’y en aura jamais plus de 21 millions de bitcoins dans le monde, il en existe actuellement un peu moins de 10 millions. Pour avoir des bitcoins, il faut soit en acheter, soit en fabriquer, soit offrir un bien ou un service à ceux qui en possèdent qui sera donc payé en bitcoin. Pour en fabriquer (cela n’est possible que tant que la limite des 21 millions ne sera pas atteinte) il faut faire tourner un programme informatique spécialisé, qui sert à certifier que personne ne dépense deux fois le même bitcoin (c’est-à-dire que personne ne créé de la fausse monnaie). En échange de ce travail, 25 bitcoins sont distribués toutes les 10 minutes, avec une probabilité de les gagner proportionnelle à sa puissance de calcul. On appelle ce travail « miner » des bitcoins (comme de l’or). Les mineurs sont aussi rémunérés en recevant les éventuelles frais de transaction.

Pour que la quantité de bitcoin reste limitée, la rémunération des mineurs baisse tous les quatre ans. Avant le 28 novembre 2012, la rémunération était de 50 bitcoins toutes les 10 minutes. Fin 2016, elle baissera à 25 bitcoins toutes les 10 minutes. Voici un graphique qui montre la quantité de bitcoins totale en circulation en fonction du temps.

graphique

évolution du nombre de bitcoins au cours du temps

Les bitcoins s’échangent avec les monnaies plus courantes suivant le principe de l’offre et la demande, comme le serait tout échange de monnaie. Comme l’offre est limité à 21 millions, et que la demande est supposée aller en augmentant, beaucoup pensent que le prix du bitcoin va énormément monter dans les années à venir, et en achètent dans l’objectif de les revendre avec une forte plus-value dans quelques années.

prix d'un bitcoin sur le site d'achat revente de bitcoin le plus important, MtGox

prix d’un bitcoin sur le site d’achat revente de bitcoin le plus important, MtGox

Certains trouvent cela injuste, les gens qui en achètent le plus tôt peuvent se faire de l’argent, d’autres trouvent que c’est une juste rémunération pour avoir pris le risque d’acheter les bitcoins alors que son utilité n’est pas encore prouvée. En tout cas c’est un très bon moyen de « lancer la machine », alors que l’intérêt du bitcoin est encore limité du fait de sa faible adoption.

où le solde de mon compte est enregistré ? Comment ça marche techniquement ?

Le solde du compte est publique sur internet, comme toutes les transactions depuis le début de bitcoin. C’est ce qui permet à tous les utilisateurs de vérifier qu’il n’y a pas eu de création de fausse monnaie.

Ce qui est conservé en local, c’est la clé privée qui permet de dépenser les bitcoins. Certains services en lignes permettent de stocker un portefeuille en ligne (dans le « cloud »), avec les avantages et les inconvénients que cela suppose.

À noter que l’on peut créer autant de portefeuille que l’on veut, et de manière anonyme. Cependant si on achète des bitcoins en faisant un virement bancaire, du fait que toutes les transactions sont publiques, on peut parfois retrouver à qui appartient un porte-monnaie bitcoins. Certains services permettent d’anonymiser les bitcoins en faisant des séries de transactions.

Cependant certains pensent que Bitcoin à un gros potentiel également dans les pays en voie de développement, où il manque de moyens de payement et de transfert simple. De même, avec les changements que traversent le monde, d’aucuns pensent que l’utilisation de monnaies alternatives permettra de mieux résister, d’autant plus que l’anonymisation proposée par Bitcoin tend à plaire à de nombreuses personnes et peut se révéler être un véritable avantage dans certaines situations.

quel est l’unité de temps des transactions ?

On dit souvent qu’une transaction bitcoin est presque instantanée, ou qu’elle va à la vitesse d’un email. En réalité, pour être sûr que le bitcoin ne soit pas un faux, il faut attendre qu’il soit confirmer par le réseau. Cela prend de quelques dizaines de minutes à plusieurs heures…

Comment ouvre-t-on un compte ?

Une fois que l’on a installé le client bitcoin, on peut créer autant de comptes (de portefeuilles) bitcoins en quelques clics…

comme on paie quelqu’un -> comment on se fait payer ?

Quand on ouvre un portefeuille bitcoin, on peut obtenir autant de clés publiques que l’on veut. Ces clés servent à être payé.

Pour envoyer des bitcoins à quelqu’un, il faut connaître une des adresses publiques de son portefeuille, la copier dans le logiciel client, mettre le montant et valider. Encore plus simple qu’un virement bancaire. Par exemple, voici une adresse de mon compte, que vous pouvez utilisez pour m’envoyer de l’argent :

1J4Bmdry2ttLfS8k8GbmQ5kvZ6FY68gKYK

Comment évite-t-on la création de fausse monnaie ?

La totalité des transactions étant publiques, tout le monde peut vérifier qu’il n’y a pas eu de création de fausse monnaie.

De plus les transferts sont cryptés et sécurisés par un protocole assez complexe, mais qui a été vérifié par quelques-uns des plus grands experts en cryptographie.

Comment être sûr de ne pas perdre sa fortune en cas de panne technique ?

Pour ne pas perdre ses sous, il faut avoir la clé privée. Pour éviter de la perdre, on peut en faire plusieurs sauvegardes, sur des clés USB par exemple, ou on peut l’imprimer sur une feuille. Si vous perdez votre clé, les bitcoins seront perdus pour toujours, non seulement pour vous, mais également pour tout le monde.

Il faut également faire attention à ne pas se faire voler cette clé, notamment via un piratage de son ordinateur. Pour éviter ça, il est conseillé de crypter sa clé privée. Mais il faut faire attention qu’un keylogger ne pirate pas la clé de décryptage.

Quelles sont les critiques que l’on peut faire de cette monnaie ?

  • Un cadre législatif encore très mal défini.

Il est important de comprendre que le bitcoin concurrence le monopole des banques centrales à créer de la monnaie, et on peut prévoir des offensives légales importantes. Surtout quand on voit ce que la simple possibilité d’échanger des fichiers protégés par le droit d’auteur déclenche comme foudre de la part des États…

  •  Risque d’aide au Blanchiment d’argent et d’autres tilisations illicites et immorales

Les bitcoins peuvent être utilisés de façon anonymes, d’ou les risques d’usages illicites.

  • Le sécurité de l’argent est sous la responsabilité de l’utilisateur.

La plupart du temps, (sauf dans le cas d’utilisation du portefeuille en ligne) l’utilisateur est responsable de la sécurité de son argent. Le grand public n’est pas formé pour sécuriser son ordinateur ou son smartphone, et les systèmes d’exploitations grand public sont souvent très mal sécurisés.

  • Une monnaie en déflation

Du fait de la quantité limitée de Bitcoin, cette monnaie, si elle connaît le succès, devrait être la plupart du temps en déflation. (les prix libellés en Bitcoins baissent, tandis que le prix d’un bitcoin en euros (par exemple) monte. Certains pensent que les gens ne voudront donc pas dépenser leurs bitcoins, ceci dit, l’exemple du marché de l’informatique montre que même dans un secteur où les prix baissent constamment, les gens achètent. Le concept favorise donc les premiers acheteurs (ou créateurs) de monnaie. À noter que la plupart des utilisateurs de bitcoin voit cela comme un avantage, puisque cela permet de mettre son épargne à l’abri de l’inflation dont peut être victime une monnaie fiduciaire, du fait de la création monétaire.

  • Un cours encore volatile.

Le bitcoin étant jeune, le cours du bitcoin est loin d’être encore stable, et sujet à une spéculation qui peut faire grandement varier sa valeur dans un temps très court.

  • Une transaction est irréversible,

Comme une transaction faite en argent liquide, on ne peut pas annuler un transfert en bitcoin. Cela peut être comme un avantage ou comme un inconvénient.

Conclusion

Cette monnaie est une formidable opportunité pour les libertés individuelles, une innovation qui peut changer l’économie et le monde. Je pense qu’il est indispensable de se renseigner sur les bitcoins. Pour en savoir plus, lire les références suivantes.

Références :

Les réponses à des questions courantes sur le bitcoin.

Le Napster de la banque arrive, sortez le pop-corn ! de Rick Falkvinge, le fondateur du parti pirate, traduits par Romain rivière, membre du PPfr.

Pourquoi je place toutes mes économies dans Bitcoin aussi de Rick Falkvinge, traduits par Romain rivière.

le site du client officiel : bitcoin.org

bitcoincharts, qui donne des statistiques en temps réel sur le bitcoin, notamment son prix sur différents sites de changes.

mtgox, le plus gros site d’échange de bitcoin. (80% du marché)

bitcoin-central, le seul site de change traduit en Français.

cours du bitcoin sur MtGox

Aider wikileak avec des bitcoins 

Une carte physique « mastercard » pour faire des transaction en Bitcoin !

En vrac – Bitcoin

Quelques informations à propos de la monnaie Bitcoin.

  • Armory : ce client bitcoin (en réalité une surcouche au client officiel ) permet notamment de gérer un porte-monnaie hors ligne. Concrètement, on créé la clé privée sur un ordinateur hors ligne, et on importe juste la clé publique sur l’ordinateur connecté à internet. Cela permet un haut niveau de sécurité pour l’utilisateur.
  • J’aimerais bien avoir un petit gadget électronique qui serve pour héberger un porte-monnaie hors ligne. Apparemment certains y travaillent.
  • Casascius : De véritables pièces de monnaies (physiques) bitcoin. La clé privée est cachée derrière un hologramme, qu’il faut détruire pour récupérer les bitcoins sous une forme électronique. La pièce de 25 btc coûte 26,20 btc.
  • Le symbole ฿, (Baht, thai currency symbol) est parfois utilisé pour désigner les bitcoins, mais il est aussi le symbole de la monnaie de Thaïlande.
  • Local Bitcoins permet d’acheter ou de vendre des bitcoins contre de l’argent liquide, à des personnes qui habitent près de chez vous. Il y a déjà des vendeurs dans plus de 200 pays. Le potentiel est énorme, notamment dans les pays en voie de développement. D’autant plus que Local Bitcoins permet aussi de s’échanger des bitcoins par SMS. Seul le téléphone du vendeur est nécessaire lors de la transaction.

Et une petite réflexion en passant : bitcoin concurrence bien évidement les sociétés de carte bancaire qui ont un chiffre d’affaire de 16 milliards de dollars par an aux états unis, à peu près autant en Europe. C’est déjà s’attaquer à un bon business… Mais Bitcoin concurrence surtout les monnaies des états, et la c’est tout le modèle de la création monétaire sur lequel se base tout notre système financier, qui est à revoir. Ce qui ne serait pas une mauvaise chose à mon avis…

Imprimer le bulletin de vote

J’ai fait imprimer 20 000 bulletins de vote pour la 2ème circonscription du Rhône. Cependant, vous pouvez imprimer votre bulletin pour être sur d’en avoir un. (il devrait y avoir un peu prés 40 000 votants dans la 2ème circonscription du Rhône. )

Comment faire pour imprimer soi-même son bulletin ?

Il faudra être très soigneux car les personnes chargées du dépouillement sont très pointilleuses. En suivant la réponse à la question ci-dessous, vous trouvez le bulletin du candidat.
Imprimez le fichier PDF sans mise à l’échelle sur du papier blanc 80g/m² (pas crème, ni fin, ni épais, ni glacé, ni rien de particulier). Votre tirage doit être propre, net, noir, sans bavures.
Vous pouvez télécharger la version «cutter» ou la version «ciseaux». Dans les deux cas, coupez soigneusement, bien droit, sans bavures, ni hésitations, selon les indications. Au final, votre bulletin, sans marque distinctive, doit correspondre au format 148×105 mm. Votre découpe doit être droite sans défaut. Tout défaut pourra être interprété comme une marque distinctive qui rend votre bulletin invalide (nul).

Préférez toujours les bulletins du bureau de vote s’il en reste.

Le Parti Pirate français sucite de plus en plus de curiosité.

Ces élections législatives sont les premières élections d’envergures auxquels participe le Parti Pirate. Il est donc difficile de savoir quel pourra être le résultat. À défaut de prévoir le résultat, on peut déjà estimer la curiosité des citoyens, notamment grâce à l’outil Google « tendances des recherches ». Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la tendance est largement à la hausse, le nombre de recherche sur « Parti Pirate » dépassant depuis plus d’une semaine les recherches sur eelv (Europe écologie les verts)

graphique tendance de recherche google parti pirate

Le montée fulgurante du 29 mai correspond à la diffusion du clip de campagne du Parti Pirate.